Après avoir été appliquée à différents domaines, l’impression en trois dimensions s’applique maintenant à la chirurgie ophtalmique.

Une équipe de l’université de Newcastle ( en Angleterre ) vient d’imprimer une cornée humaine, en utilisant une imprimante 3D et en seulement 10 minutes.

En effet, ils ont mis au point une encre très particulière composée d’alginate. Il s’agit d’un composé provenant d’algues. On trouve également du collagène. Puis cette matière spécifique a été insérée dans des cellules de cornées préalablement récupérées chez un donneur sain. Ensuite, le tout est passé dans l’imprimante 3D. Et le tour est joué !

Une avancée significative

Meme si pour l’instant la greffe de ces cornées n’est pas possible sur l’homme, l’espoir de redonner la vue dans quelques années à des milliers de personnes en attente de greffe est bien présent.

Communiqué de presse sur le site de l’université ( en Anglais )